Ces huiles végétales qui nous protègent du soleil…

ateliersaunaturelBLOG, Conseils au naturel, Huiles et beurres

huile soleil
Quelles sont ces huiles végétales qui nous protègent le mieux du soleil ?

Les huiles végétales ont un indice de protection qui peut varier de 0 à 35 environ. L’indice de protection (IP) juge le pouvoir protecteur d’un produit (crème, huile végétale, gel…) contre les coups de soleil. Il concerne principalement la protection anti-UVB. 

A savoir :

Un IP 2 laisse passer 50 % des UV pouvant causer rougeurs et brûlures
Un IP 15 arrête 93 % des UV pouvant causer rougeurs et brûlures
Un IP 20 arrête 95 % des UV érythémateux, pouvant causer rougeurs et brûlures
Un IP 30 arrête 97 % des UV pouvant causer rougeurs et brûlures (il en laisse donc passer 3%)
Un IP 50 arrête 98 % des UV pouvant causer rougeurs et brûlures (il en laisse donc passer 2%)

L’indice de protection reste une valeur imparfaite et approximative car il ne tient compte que des UVB alors que les UVA sont aussi responsables de rougeurs, brûlures et vieillissement cutané. Mais c’est mieux que rien et c’est sur cet indice que nous allons juger du pouvoir protecteur des huiles végétales.

Quelques huiles végétales et leur indice de protection (IP)

Huile de framboise (pépins) : IP entre 28 et 50
Huile germe de blé : IP environ 20
Huile d’avocat : IP environ 15
Huile d’olive : IP environ 8
Huile de coco : IP environ 8
Huile de macadamia : IP environ 6
Beurre de karité : IP environ 6
Huile de ricin : IP environ 6
Huile d’amande douce : IP environ 5
Huile de jojoba : IP environ 5
Huile de sésame : IP environ 2

Ces huiles peuvent être utilisées pures ou en association (on en mélange plusieurs) le matin pour protéger sa peau des UV et le soir pour l’hydrater, l’apaiser et la nourrir. Elles ne sont bien entendu pas suffisantes pour se protéger d’une exposition intensive au soleil  ! il faudrait dans ce cas-là leur ajouter un ou des filtres solaires comme l’oxyde de zinc ou le dioxyde de Titane (sans nanoparticules !). 

Il existe aussi l’huile de karanja, à l’indice de protection plus élevé (IP 20 à 25) mais celle-ci ne s’utilise pas pure sur la peau. Il faut l’intégrer dans la composition d’un baume ou d’une crème par exemple ou simplement la mélanger avec 20% d’une autre huile protectrice (avocat, macadamia, coco). Mais attention cette huile est très active car riche en molécules insaponifiables et donc elle pourrait être mal tolérée chez les personnes sensibles ou au terrain allergique (faites un test cutané avant la 1ère application).

Pour plus d’informations concernant cette huile  : Huile de karanja, un filtre UV naturel. Attention, cette huile de karanja s’utilise diluée avec d’autres huiles végétales, surtout pas pure. 
Voir aussi la recette d’une crème solaire maison 100% naturelle et même vegan ! 

Pour rappel , la meilleure façon de protéger notre capital solaire reste de préférer se mettre à l’ombre, ne pas s’exposer pendant les heures les plus chaudes et porter si possible des vêtements amples, légers et couvrant… 😉