La cellulite expliquée simplement

ateliersaunaturelBLOG, Conseils au naturel

causes de la cellulite

La cellulite vient d’un mot latin, cellula  qui veut dire « cellule »  et du suffixe « ite », qui veut dire inflammation.

CELLULITE = INFLAMMATION DE LA CELLULE, au niveau des fesses, des cuisses, des bras, les hanches particulièrement chez les femmes.

Cette inflammation provoque  l’augmentation du volume des adipocytes, les cellules graisseuses situées en profondeur dans l’hypoderme, la peau prend alors un aspect bosselé et présente des capitons disgracieux : la peau d’orange.

Ces cellules adipeuses sont tout simplement en inflammation parce qu’il y a trop de produits toxiques à l’intérieur.  Elles répondent alors en faisant à la fois de l’œdème et de la production de masse graisseuse : il y a des lipides à l’intérieur de la cellule et de l’eau qui vont faire gonfler ces cellules adipeuses de manière anormale et qui va donner cet effet de peau d’orange.

Il existe plusieurs types de cellulite :

– la cellulite adipeuse :  lorsque les adipocytes s’enflamment et se dilatent.  Le corps produit de la graisse pour répondre à la toxicité ; la masse graisseuse d’un individu n’est là que pour protéger l’individu de ces acides, de ces produits inflammatoires. Les adipocytes  repoussent les fibres de collagène qui les entourent et tirent sur l’épiderme. Cette cellulite est souple et indolore. C’est la forme la plus fréquente et elle peut coexister avec l’une ou l’autre des autres formes.

– La cellulite aqueuse est liée à la rétention d’eau :  c’est le résultat d’une mauvaise circulation sanguine et lymphatique. Les chevilles et les pieds peuvent prendre du volume en fin de journée ou le poids peut varier de plus de 1 kg d’un jour à l’autre.

– La cellulite fibreuse : elle est compacte sous les doigts et souvent douloureuse. Elle est le résultat d’une fibrose, c’est-à-dire une déformation et un durcissement des fibres de collagènes qui emprisonnent les adipocytes.

Qui est concerné et comment apparaît-elle ?

– 80 à 95 % des femmes
– elle est généralement déclenchée lors de bouleversement hormonaux (adolescence, grossesse, allaitement, ménopause) en raison d’une prédisposition génétique au stockage, à cause des hormones féminines, appelées oestrogènes. Le corps est prévoyant au cas où bébé arriverait en période de disette :-) 

Mais c’est aussi un phénomène héréditaire :  le nombre d’adipocytes et leur répartition sont programmés génétiquement et peuvent varier du simple au triple.

Quels sont les facteurs aggravant la cellulite ?

l’insuffisance veineuse et lymphatique : lorsque l’on a une mauvaise circulation, les tissus sont moins bien irrigués, les échanges cellulaires sont freinés et les toxines moins bien drainées. Les déchets s’accumulent et s’attaquent aux fibres de soutien de la peau : donc la cellulite peut s’installer.
Puis les amas graisseux augmentent, les vaisseaux sont comprimés et la circulation sanguine devient difficile… C’est un cercle vicieux !

– le manque d’exercice physique : grâce au sport, on gagne en tonicité musculaire tout en diminuant la masse grasse, on booste sa circulation sanguine et lymphatique. On retrouve une silhouette mieux dessinée.

– Le sucre raffiné n’est pas du tout bon pour l’organisme. Cela participe directement à la formation des capitons : les adipocytes sont très sensibles à l’insuline (hormone sécrétée par le pancréas en présence de glucides), ce qui fait grossir la cellulite.
Le sucre raffiné est aussi responsable de la glycation du collagène : les molécules de glucose se combinent au collagène et rigidifient leurs fibres pour emprisonner les adipocytes. Or plus les tissus sont fibrosés plus la cellulite devient difficile à déloger. Cela devient aussi douloureux.
Il ne faut pas supprimer tous les sucres mais il faut éviter les excès et surtout savoir les choisir. Ne pas manger de sucre le soir ! sinon stockage garanti !

Choisir les bons sucres 

Les aliments éponges
Le sel est le plus important des aliments éponges : il retient l’eau dans les tissus et favorise les œdèmes. Se méfier aussi des aliments industriels ou l’on ajoute une grande quantité de sel : le pain blanc, les biscottes, le fromage, la charcuterie, les gâteaux apéritifs, les plates cuisinés industriels… Réduire aussi les édulcorants et les exhausteurs de gout.

Les mauvaises graisses 
Les graisses saturées présentent dans la charcuterie, les viandes grasses, le beurre, le fromage, la crème fraîche, les produits laitiers entier…ainsi que les graisses hydrogénées se métabolisent mal et se stockent facilement dans les adipocytes et font rapidement monter le taux de radicaux libres, augmentant l’inflammation.

Le role du tabac, du stress, des médicaments, des vêtements trop serrés

Le tabac diminue l’oxygénation des tissus, intoxique fortement l’organisme, augmente le niveau des radicaux libres et a un impact négatif sur la circulation sanguine.
Le stress et les émotions négatives génèrent des déchargent d’hormones accélérant la formation des tissus graisseux et favorisant la rétention d’eau
Les talons hauts, les vêtements serrés perturbent la circulation sanguine.

Pour plus d’infos et pour apprendre à fabriquer des cosmétiques minceur sur mesure sur mesure, inscrivez-vous à l‘atelier aroma beauté -Silhouette, vous apprendrez à fabriquer vous-même et repartirez avec une crème minceur bio, une huile lipolytique et décongestionnante, un gel douche bio exfoliant et plein d‘astuces et de conseils pour une silhouette de rêve !

Sources :
Thierry Casasnovas, www.regenere.org, A quoi est due la cellulite ?
Drhumana, Franck Dubus, formation en cosmétique bio artisanale
France 5 : La cellulite, le mal des femmes, allo docteur

A suivre prochainement : comment lutter naturellement contre la cellulite ?